Colloque International : Les Armes miraculeuses




“... Rouge tous les mots de toutes les langues qui signifient mourir de soif et seul quand mourir avait le goût du pain et la terre et la mer un goût d'ancêtre et cet oiseau qui me crie de ne pas me rendre et la patience des hurlements à chaque détour de ma langue.”
Aimé Césaire, Les armes miraculeuses, 1946.

La revue AFRIKADAA participe au Colloque international "Les Armes Miraculeuses" qui se tiendra au Musée du quai Branly le mercredi 22 mai 2013 de 9H30 à 12H30.

Pour la troisième édition des colloques organisés à l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition, Françoise Vergès et le département de la recherche et des études du Musée du quai Branly ont choisi d’explorer les pratiques dites « immatérielles » héritées des mondes de l’esclavage dans le domaine colonial français. Ces pratiques toujours renouvelées, toujours vivantes témoignent de la pluralité culturelle à l’œuvre en France.

Langues, mots, paroles, chants, textes poétiques et littéraires, rites, jeux de mots, discours, nombreuses furent les pratiques créatives des personnes réduites en esclavage. Forgées dans la rencontre et le contact, elles ont enrichi le monde culturel, artistique et littéraire ; elles sont aujourd’hui des héritages vivants, des sources de créativité, de réinvention, d’inspiration. Elles disent l’exil, la mélancolie, le deuil, la joie et l’espoir. Elles parlent du désir inextinguible de liberté et d’égalité.

Ce colloque a pour objectif de présenter ces créations, leurs évolutions, et la dynamique de leurs transformations sur des terres de l’ancien monde colonial français. Il croisera les regards de chercheurs et d’artistes.

La revue AFRIKADAA présente une relecture artistique et esthétique des spectres de l’Histoire.

Elle sera représentée par :

Frieda EKOTTO, membre du comité de rédaction de la revue AFRIKADAA, Hunting Family Fellow, Humanities Institute, professor of Afroamerican and African Studies French and Comparative Literature, University of Michigan, Ann Arbor et Jay "One" Ramier, plasticien et directeur artistique de la revue AFRIKADAA.

La revue propose un acte éditorial live avec la présentation du film de Pascale Obolo « Déambulation carnavalesque » accompagnée de "DC1", l'oeuvre sonore de Jay "One" Ramier et Louisa Babari.

0 Commentaires / pour commenter c'est ici >:

Enregistrer un commentaire

Article suivant Article précédent Accueil
2012 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...