Ouverture de la cinquième édition du Partcours à Dakar

Comme chaque année d’octobre à décembre on assiste à une déferlante d’événements artistiques à travers le monde. Il y a les incontournables foires d’art contemporain que sont la FIAC à Paris, la Frieze à Londres, Art Basel Miami, sans oublier la foire 1:54 à Londres qui est aujourd’hui une référence. Les foires et festivals dédiés à la photographie ne sont pas reste avec  Paris Photo à Paris et Addis Foto Fest à Addis Ababa. Les foires AKAA à Paris et Art X à Lagos ont quant à elles fait leurs premiers pas cette année.

Courtesy of 154  (c) Victor Raison

A Dakar depuis 5 ans, à une échelle plus locale que internationale, au début du mois de décembre, c’est le Partcours qui donne ton. Crée en 2012, en parrallèle à la Biennale de l’Art contemporain Africain, à l’initiative du centre d’art Raw Material Company, dirigé par Koyo Kouoh et de l’espace Céramique Almadies, dirigé par Mauro Petroni, le Partcours se propose de réunir des lieux d’exposition et de culture de Dakar et des zones environnantes pour mieux les faire connaître et pour permettre à un plus large public de découvrir des artistes du Sénégal et d’ailleurs.

La cinquième édition de ce parcours artistique à travers la capitale sénégalaise ce tient du 1 er au 10 décembre 2016 et réunit 18 espaces, l’occasion pour le public d’allez à la rencontre de lieux et d’artistes hors de leurs frontières quotidiennes.  


Rendez-vous aujourd’hui à partir de 16h à la Galerie Arte pour le coup d’envoi du Partcours 5. Vous retrouverez également une édition spéciale de SN Art, un rendez-culturel mensuel initié par Afrikadaa et Agendakar, le 8 décembre de 19h à 22h à la Galerie Le Manège, située au 1-3 rue Parchappe, au Plateau. Cet événement intitulé Au cœur du Partcours, sera l’occasion de revenir sur les origines du Partcours, de faire le bilan des éditions précédentes et d’évoquer les perspectives d’avenir, par le biais d’une discussion avec des figures phares du Partcours. La soirée sera clôturée par une restitution des ateliers DJ de la MCU (Maison des Cultures Urbaines).

Pour vous guider et vous aider à circuler entre les lieux consulter la brochure contenant le programme du Partcours en cliquant ici >>.


Par Carole Diop

Afrikadaa X DakArt 2016

Le coup d'envoi de la 12e Biennale de Dakar est donné. Cette édition intitulée "La cité dans un jour bleu", sous la direction artistique Simon Njami, se tiendra du 3 mai au 2 juin. le vernissage de l'exposition internationale à eu lieu en fin de matinée à l'ancien Palais de Justice de Dakar, au Cap Manuel.

Comme pour les deux éditions précédentes, votre revue AFRIKADAA prend part à la fête et investi le nouvel espace de RAW MATERIAL COMPANY, sur invitation de sa directrice Koyo Kouoh.
La carte blanche met en espace le contenu  de la revue avec Listener's Digest, une revue sonore sur vynile en édition limitée, Razor (créolisation) Mix, une superposition des de sons et de textes ainsi que Say it Loud, un installation sonore interactive, produite in situ par Satch Hoyt. Listener's Digest fait également parti des 10 projets sélectionnés par Simon Njami dans le cadre du programme Contours|Urbi. Ne manquez pas le vernissage mercredi 4 mai 2016 à 19h.



Outre la carte blanche d'AFRIKADAA, RAW MATERIAL COMPANY accueil  "Décoloniser les savoirs", une série de rencontres initiées par Seloua Luste Boulbina, philosophe, directrice de programme au Collège International de philosophie à Paris et chercheuse (HDR) à l’Université de Paris 7, qui visent à poursuivre, autrement, le séminaire précédemment engagé au Collège International de philosophie à Paris.

Décoloniser les savoirs à débuté aujourd'hui avec une conversation entre Seloua Luste Boulbina et Kader Attia. Retrouver le programme complet des rencontres, ainsi que toutes les activités de RAW MATERIAL COMPANY dans le cadre de la biennale sur leur page facebook.





  
Article précédent Accueil
2010 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...