"VISIONARY AFRICA" après Ouagadougou place à Addis Abeba


Le projet «Visionary Africa: Art at Work» organisé par la Commission Européenne, sous la coordination artistique du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Belgique), que nous vous avions présenté dans un précédent article, quitte Ouagadougou et le pavillon d'exposition, signé David Adjaye, a été remis à ladite  ville.  Le projet urbain et itinérant qui a séjourné dans la capitale du Burkina Faso de 19 Février au 18 Mars dernier, fait aujourd'hui route vers Addis-Abeba, en Ethiopie où il s’établira pour quelques semaines au mois de Mai. 
Dans cet article nous reviendrons sur le déroulement du passage de l'expoxition à Ouagadougou, qui accueillait dans la même période le FESPACO.
Le pavillon d'exposition
Durant près d'un mois, ce pavillon et son exposition ont été visités par de nombreux artistes, opérateurs culturels, étudiants, mais également des centaines de curieux interpellés par son contenu.

Pour l'occasion, le Musée national du Burkina avait mis deux guides à la disposition du projet afin de commenter les oeuvres au public. Cette opération de médiation a rencontré un très vif succès. Le public, traditionnellement plus familier à la musique et au cinéma, s'est montré très curieux et avide d’en savoir plus sur l'histoire des villes de l'Afrique indépendante à travers le travail d'artistes contemporains africains.
L'exposition, conçue par le co-commissaire de «Art at Work», Simon Njami (Cameroun) présentait un voyage à travers «le Passé, le Présent et le Futur de l'Afrique indépendante», avec le regard des grands maîtres de la photographie en Afrique. A la fin de l'exposition au Burkina, il avait été convenu d'offrir ce nouvel espace pluridisciplinaire au Ministère en charge de la culture du pays, afin de le rendre disponible pour les artistes locaux. L'Ambassadeur Amos Tincani, représentant de l'Union Européenne auprès du Burkina Faso a donc remis officiellement à Monsieur Filippe Savadogo, Ministre de la Culture, les «clés» du pavillon «Visionary Africa: Art at Work», afin que l’œuvre prenne place au Musée national. Un nouveau pavillon sera construit pour l'étape suivante du projet à Addis Abeba.
Un workshop réunissant 80 professionnels de la culture a également été organisé durant l'exposition autour le la question «Quel art et quel public dans les villes d'Afrique?». Les débats, modérés par Etienne Minoungou (Directeur des Récréatrâles) et Nicola Setari (co-commissaire de Visionary Africa), ont été fructueux et leurs conclusions démontrent que les pratiques artistiques contemporaines peuvent être un facteur décisif du développement des villes africaines.
L'artiste international Theo Eshetu a travaillé sur place durant trois semaines en vue de produire une oeuvre dans le cadre d'une résidence d'artiste. Son projet, allie artisanat traditionnel et pratique contemporaine de la vidéo.
En rappel, «Visionary Africa: Art at Work» a pour objectif général de démontrer l'importance de la culture et de la créativité comme outils de développement, et s'inscrit directement dans le prolongement de la Déclaration de Bruxelles des professionnels de la culture des pays ACP et de l'UE. 

Au coeur de l'exposition


sources: organisateurs (communiqué de presse ).


0 Commentaires / pour commenter c'est ici >:

Enregistrer un commentaire

Article suivant Article précédent Accueil
2010 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...