DIASPARIS : Les artistes de la Diaspora africaine s'exposent au Musée du Montparnasse


L'exposition DiasParis s'inscrit dans le cadre de la 2ème édition du festival "l'Afrique dans tous les sens", qui depuis le 10 Mai fait vivre la capitale française aux rythmes et aux couleurs du continent Africain. Le festival a en effet investi de haut lieux de la culture à Paris, la Belleviloise,  le Musée du quai Branly, et le Musée du Montparnasse. C'est dans se dernier que sont exposés depuis le 17 Mai et jusqu'au 5 Juin les artistes qui participent au projet DiasParis (la clôture de l'exposition marquera la fin du festival).



DiasParis c'est d'abord un questionnement sur la place des des artistes d'origine Africaine à France, qui malgré le talent de bon nombre d'entre eux sont très peu visibles sur la scène artistique et culturelle française et plus particulièrement parisienne. Face à ce constat Nathalie Dioh et Pascale Obolo ont créées DiasParis, en partenariat avec le Musée du Montparnasse (un lieu ouvert aux cultures du mondes et à toutes les expressions artistiques) afin d'offrir aux artistes issus de la "diversité" une meilleur visibilité, de favoriser l'échange et le dialogue entre les artistes eux même mais surtout entre les artistes et le public.

l'exposition réunie, des peintres, des plasticiens, des photographes, des videastes ... autour d'une seule idée faire découvrir la créativité et le dynamisme de jeunes artistes issus de la diaspora africaine à Paris. Une douzaine d'artistes sont exposés parmi lesquels Alexis Peskine, Pape Teigne Diouf, Diadji Diop, Samuel Nja Kwa, etc. Une table ronde autour du projet Diasparis aura lieu le vendredi 27 Mai à partir de 17h, l'occasion de rencontrer les artistes et d'en savoir plus sur cette initiative.  

Morceaux choisis des oeuvres exposées  dans le cadre de DiasParis


"Désintégration" de Alexis Peskine, bois laqué, clous, glycero.
"Désintégration" détail.

"Identité Internationale" Alexis Peskine, Bois laqué, clous, glycero, feuille d'or. 

"Identité Internationale" détail.



"Tire-Ailleurs..." de Pape Teigne Diouf, sculptures à partir boites en metal habillées
de photographies des fondateurs de la négritude. 



"Galerman" de Diadji Diop, resine, epoxy.



"Liberté - Egalité - Diversité" de Samuel Nja Kwa.


Une exposition à voire de toute urgence. plus d'information sur le site du Musée du Montparnasse


0 Commentaires / pour commenter c'est ici >:

Enregistrer un commentaire

Article suivant Article précédent Accueil
2010 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...