ARCHITECTURE CONTEMPORAINE AU MAROC: Deux projets aux qualités urbaines, architecturales et environnementales indéniables

Le Maroc est depuis de quelques années engagé dans une démarche environnementale volontariste qui se développe  dans tout les secteurs. La capitale, Rabat a d'ailleurs été choisie pour accueillir en Avril dernier le 40ème anniversaire de la journée de la terre.
Sur le plan de l'architecture cette démarche se traduit par une recherche de qualité urbaine, architecturale et environnementale pour tout les projets  architecturaux,  voulu part  les architectes et les autorités, comme  en témoigne ces deux projets d'infrastructures publiques, retenus suite à des concours initiés par les autorités Marocaines: la faculté polydisciplinaire de Taroudant et la future Eco-Cité sportive de Rabat.


À gauche : La faculté de Taroudant. À droite : l'Eco- Cité de Rabat



La faculté polydisciplinaire de Taroudant



Lieu: Taroudant Architectes Saad El Kabbaj, Driss Kettani et Mohamed Amine Programme: Faculté Pluridisciplinaire Maîtrise d'ouvrage: CGI Année: 2006 - 2011

La Faculté Polydisciplinaire de Taroudant, est un projet que l'on doit à un groupement de jeunes architectes marocains, qui ont su s'inspirer de l'esthétique de cette ville séculaire au cachet architectural empreint  d'histoire et à l'esprit monacal tout en usant d'un vocabulaire tourné vers l'avenir.  Le projet allie qualité architecturale, urbaine et environnementale.

Ce projet s'inspire d'ambiances, de symboles, de parfums qui dépassent le simple cadre physique de l’architecture. Le concept s’appuie ainsi sur un ensemble de principes architecturaux et urbains mis en résonance à travers un tracé d’ensemble où les échelles se démultiplient et se croisent, où l’usager fait corps avec l’architecture, en est véritablement partie prenante. La Faculté Polydisciplinaire de Taroudant s’organise autour d’un ryad central, sur l’axe nord-sud, en faisant profiter tous les usagers de la vue sur les montagnes au nord, avec pour aboutissement un jardin d’arganiers. Les différentes entités de la faculté se déploient sur ce ryad central, dans une logique prenant en compte des impératifs de proximité, d’orientation, de vues. Ainsi, depuis la voie d’accès principale, l’entrée se fait par une esplanade centrale, destinée principalement aux étudiants et par un accès propre au bâtiment administratif. Ce dernier est organisé le long d’une rue intérieure, créant un contact direct avec l’entité des amphithéâtres et permettant une optimisation des circulations du personnel administratif. Les entités pédagogiques, la bibliothèque et le bâtiment des enseignants s’organisent autour du ryad, avec deux circulations principales de part et d’autre, reliées par des allées permettant ainsi une bonne irrigation du projet et une richesse de parcours. La hiérarchisation des circulations accompagne la logique fonctionnelle et est étudiée pour optimiser et diversifier les parcours tout en réduisant les nuisances. De même, les passerelles et coursives créent des circulations suspendues, démultipliant ainsi les points de vue.
Propice aux espaces d’enseignement, l’orientation nord-sud choisie est combinée avec un dispositif de ventilation naturelle permis par les ouvertures bilatérales des salles de classe et les châssis hauts. De même, les écrans végétaux et les espaces ombragés tempèrent le rayonnement du soleil et concourent à un confort thermique pour les usagers. L’échelle du ryad se dilue et s’estompe par un jeu de placettes et par une série de jardins qui encadrent, soulignent ou intimisent les différents bâtiments. Des bordures en courbes viennent alléger et adoucir la composition des espaces verts et entrent en contraste avec la géométrie et la rigueur des volumes. L’architecture est volontairement massive, fermée sur les orientations
est-ouest pour s’ouvrir au nord et au sud. De faible hauteur, les différents bâtiments sont tour à tour campés au sol par des volumes puissants, opaques, et allégés par un jeu de passerelles et de coursives, créant ainsi une dynamique spatiale. L’architecture se dévoile progressivement, passant de l’opacité à de longues et tranchantes fentes et enfin à de grands cadrages sur des perspectives, des vues ou des jardins. 
Vous trouverez sur www.ultimasreportagens.com un reportage photographique sur la faculté.

Sources : www.archimedia.ma


La future Eco- Cité sportive de Rabat




Lieu:
 Rabat, Maroc Architecte: Karim Bennis Programme: un ministère de la jeunesse et des sports, une piscine olympique couverte, une salle omnisport, une salle d'aérobic, une salle de sport de combat, une salle polyvalente, un siège pour les Fédérations Sportives Nationales, un économat, un bloc médico-sportif, un bloc administratif, un restaurant, une cafétéria, une salle de conférence, un centre d’hébergement pour les sportifs, un parking de 300 places Client Ministère de la Jeunesse et des Sports Superficie du terrain: 31.000 m2 Superficie du projet: 14 190 m2 Année: 2011

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports a initié en février dernier un concours d’architecture pour la réalisation d’une Eco-Cité Sportive et Administrative à Rabat. C'est le projet du Cabinet Karim Bennis qui à été retenu. L'étude du lancement des travaux débutera très prochainement.
Le projet consiste en la réalisation d’un éco-quartier sportif et administratif, que les autorités veulent exemplaire sur le plan de la qualité environnementale, de la mobilité et de la diversité des activités. Le bâtiment proposé par Karim Bennis se caractérise par une extrême mixité des espaces (locaux sportifs, des bureaux, des services centraux, des services déconcentrées, des fédérations, des écoles de sport, des espaces culturels, etc.) et une recherche de qualité urbanistique architecturale et environnementale. Sur le plan énergétique, un concept a été établi par le Ministère, en lien avec les différents programmes gouvernementaux en cours de mise en oeuvre en matière d’efficacité énergétique. L’objectif à long terme est de développer ce concept pour l’étendre éventuellement à d’autres sites ou équipements sportifs. 
Les bâtiments seront dotés d'une installation de production énergétique d’origine thermique (solaire) et électrique (photovoltaïque) centralisée assurant une certaine autonomie au bâtiment. 


Sources : http://www.mjs.gov.ma  -  http://www.amush.org/     


1 Commentaires / pour commenter c'est ici >:

ARTSAT a dit…

Bonjour, nous sommes un cabinet d’architecture d’antérieure base à Marrakech
Nous dessinons aussi des objets, sac, meubles, nous réalisons des créations sur mesures.
Nos références sont par exemples : les jardins de la médina, le Sofitel Marrakech, le four seasons Marrakech, les perles de l’atlas (domoine friha) les boutiques fenyadi , la boutique « “la villa‘’ (Tunis),»et bien d’autres…
Bonne visite de notre blog

www.fanwanour.blogspot.com

Enregistrer un commentaire

Article suivant Article précédent Accueil
2012 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...