Un festival de la caricature et du dessin de presse au Togo



Dessin de Damien Glez


Qu'ils dépeignent avec humour les travers de la société africaine ou qu'il soit plus engagés, en jouant parfois le rôle de  contre-pouvoir politique, les caricaturistes africains sont devenus des acteurs incontournables de la scène publique africaine, à l'image de leurs homologues occidentaux tels que Plantu ou Kroll, pour ne citer qu'eux. Et cela malgré les risques, la censure et les difficultés économiques de la presse écrite en Afrique, qui poussent certains d'entre eux à franchir les frontières et à s'installer en Europe où ils se font connaître via Internet ou dans certains titres de presse centrés sur l'Afrique ou l'International.  Parmi les caricaturistes africains qui font parler d'eux on retiendra, le sud africain Zapirole nigérian Tayole franco-burkinabé Glez, les algériens Dilem et Le Hic, le congolais Kash, le marocain Gueddar, le mauricien Pov, le gabonais Pahé, le camerounais Almo the best, ou encore le sénégalais Odia...
les neuf premiers participent d'ailleurs à "cartooning for peace "( un évènement conçue par Plantu avec le concours de l'ONU en 2006,  suite aux réactions violentes qui se sont multipliées après l’affaire des caricatures du Prophète Mahomet et   l’exposition controversée de dessins sur l’Holocauste en Iran ).La caricature africaine, qui existe depuis près de 30 ans n'est évoquée que dans de rares reportages ou publications en Italie ou en Belgique mais paradoxalement pas en France, hormis le festival de Saint Just- le-Martel où quelques caricaturistes africains sont invités (non sans mal ) chaque années. En Afrique seul le seul évènement vraiment pérenne permettant de réunir ces dessinateur est le FESCARY (festival de la caricature et de l'humour), qui à lieu tout les mois de juillet à Yaoundé (Cameroun) depuis 12 ans.

Dans un tel contexte la première édition d'un festival "ouest africain" de la caricature et du dessin presse est donc à saluer d'autant que celui ci se tiendra au Togo (pas peu connu pour la liberté de sa presse). C'est La ville de Kpalimé, à environ 120 km de la capitale, Lomé, qui abritera, du 9 au 13 avril prochain, la première édition du Festival international de la caricature et du dessin de presse (FICAP). Huit pays africains (Burkina Faso, Côte d’ivoire, Sénégal, Centrafrique, RDC, Gabon, Bénin, Togo) ainsi que la France et la Belgique seront représentés à ce Festival placé sous le thème "Bande dessinée et dessin, traces des temps en quête d’équilibre".
Le FICAP permettra notamment aux dessinateurs qui seront présents au Togo, d’échanger leurs expériences. Il s’agira d’une sorte de brassage entre dessinateurs, caricaturistes venus d’horizons diverses, histoire de redynamiser le secteur.
"Le dessin et la caricature en matière de diffusion de l’information occupent une place de choix dans la presse écrite au Togo. Nous avons des dessinateurs de qualité au Togo mais malheureusement, il n’ y a aucune structure, aucun évènement pouvant valoriser les immenses talents", a indiqué à l’Agence Savoir News, le président du comité d’organisation de FICAP, Kossi Azondjagni.
Plusieurs activités sont au programme du FICAP 20111 notamment des projections de films, des expositions à travers des stands et des spectacles. Sont également prévues, des communications sur des sous-thèmes: "l’impact du dessin dans la presse", "la caricature et la démocratie", "la caricature et le dessin face aux NTIC".

2 Commentaires / pour commenter c'est ici >:

lucette a dit…

Pour moi, le plus grand auteur de bd et de dessin de presse africain c'est Pat MASIONI. Il vit en France. Son site http://patmasioni.canalblog.com/

truffe a dit…

merci pour l'article

Enregistrer un commentaire

Article suivant Article précédent Accueil
2010 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...