SHARP SHARP JOHANNESBURG A LA GAITE LYRIQUE

© Athi Patra Ruga


Chaque année, la Gaîté lyrique part à la rencontre des scènes artistiques de grandes métropoles, lieux de tous les flux et de toutes les accélérations. Sharp Sharp Johannesburg invite 50 artistes évoluant au croisement de la musique, de l’art visuel, de la performance, des pratiques collaboratives et de la pop culture. En langage familier, sharp sharp signifie « tout roule ». Laissez-vous conduire vers cette mégalopole de trois millions d’habitants, laboratoire de l’urbanité et de la réinvention de soi. Considérée comme une non-ville, Joburg questionne les modèles, réhabilite le sens du collectif et invite à réfléchir sur ce qui fait ville. Elle parle d’un domaine public à construire, qui appartiendrait à tous. Caisse de résonnance, Sharp Sharp Johannesburg fait découvrir ces zones de frottements qui voient émerger des résistances et un vocabulaire esthétique novateur. À l’image de cette cité puzzle, le programme multiforme laisse parler ceux qui la façonnent. En dialogue avec Johannesburg et ses habitants à travers quatre semaines thématiques, la Gaîté lyrique propose un jeu de miroir entre ici et là-bas pour appréhender des réalités en mouvement. 

Ce dernier week-end est dédié aux questionnements identitaires, aux désirs de vivre avec ses différences, aux quêtes de pouvoir critique et à la réinvention de soi sur fond de musique kwaito. La recherche identitaire accomplie par les Noirs après l’apartheid relève de l’épreuve de force. En hommes et femmes libres, les jeunes générations multi-ethniques questionnent cette identité. Mettant en jeu homosexualité et racialisation, elles expriment le besoin de réinventer la différence au-delà des assignations. Le kwaito, premier courant musical électronique du continent, a été le stimulant bruit de fond de ces mouvements.


PROGRAMME 


JEUDI 31 OCTOBRE 


• 19h19 - rencontre - Jobourgeois Bohème: la gentrification du centre ville de Johannesburg
Sophie Bouillon, chef de rubrique Afrique à Courrier international anime la discussion avec Patricia Huon, journaliste en poste à Johannesburg et Jean-Baptiste Onana, docteur en aménagement urbain et professeur à l'université Paris-Val-de-Marne, spécialiste de l'Afrique australe

SAMEDI 2 NOVEMBRE - en accès libre (sauf concerts et brunch)
• 18-23h barbecue entre amis par My Food Montreuil 
• 14h30 - rencontre - Zanele Muholi, la photographe qui va au-delà des clichés
Militante des droits à la différence en Afrique du Sud, Zanele dresse une galerie de portraits frontaux et assumés d'homosexuels décidés à refuser toute discrimination et jugement face à leur orientation sexuelle.
• 15h30 - projection - Difficult Love - Zanele Muholi (documentaire, 2010, 48 minutes) 
Le film évoque les défis auxquels sont confrontées les lesbiennes noires en Afrique du Sud aujourd’hui.
• 16h30 - conférence - Genre, race : réinventer la différence - Shireen Hassim 
La chercheuse en sciences politiques s’intéresse à la dimension politique du corps et à la place des femmes dans la société sud-africaine.
• 17h30 - performance The future white woman of Azania #1- Athi Patra Ruga
La performance, procession funeste, nous parle d’une identité possible, hybride et à construire. Peut-être en référence à Azania, ce lieu mythique devenu patrie pré-coloniale utopique.
• 18h30- sélection de vidéos-clips retraçant l'histoire du mouvement Kwaito par Ra Hlasane 
Rythmique house, scansion rap : premier style musical électronique du continent, issu des townships début des années 90, le kwaito s'est imposé comme la bande-son de la reconquête politique de la génération de sud-africains noirs.
• 23h30 - Les Nuits de la Gaîté - Globalisto Kwaito - Proposition de Mo Laudi - 12 € en prévente / 14 € sur place
Né en Afrique du Sud, le virus musical a agrégé d'autres musiques comme la deep house et le hip- Hop. Avec Mo Laudi, Aero Manyelo, Greg Gauthier, Emile Omar et Mawimbi DJ Crew.


DIMANCHE 3 NOVEMBRE


• 12-18h brunch et barbecue en famille par My Food Montreuil 
• 14h00 -16h - Hotel Yeoville - Extended Mirror - Un projet artistique de Terry Kurgan et Tegan Bristow. 2 heures de discussions croisées entre Johannesburg et Paris modéré par Marie Didierlaurent et Godfrey Talabulu. Pour ce dernier jour d'échange, Ra Hlasane, dj et collectionneur des premières heures du courant musical électronique kwaito, embarque le public parisien pour une traversée sonore à la découverte de cette bande son de l'Afrique du Sud post-apartheid. En savoir plus ici : www.gaite-lyrique.net/evenement/extended-mirror-hotel-yeoville


4 INSTALLATIONS À VOIR ET À VIVRE jusqu'au 8 novembre


> Taxi Sound System, une installation audiovisuelle de Mj Turpin & Joao Orecchia sur le rôle des taxis collectifs pour promouvoir la musique et faire face à l'absence de transport en commun
> City of God, une fresque d’Anton Kannemeyer & Conrad Botes (Bitterkomix) sur la persistance des carcans idéologiques et religieux en Afrique du Sud
> Disrupted Webisodes, une installation vidéo et cinétique de The Cuss Show sur les esthétiques de parasitage dans la rue, dans le cyberespace et sur nos caméras de surveillance.
> Hotel Yeoville - Extended Mirror, dispositif participatif de Terry Kurgan, Tegan Bristow et Guylan Melki pour donner le goût de l'autre et changer nos regards


Et aussi une sélection de films, de livres, de jeux et d'objets

NOUVELLES VUES D'AFRIQUE DU SUD




A l’occasion des Saisons Afrique du Sud – France 2012 & 2013 et Voix d’Afrique du Sud que propose le Festival d’Ile de France, Fip, partenaire du festival, présente un focus sur la création photographique, littéraire et musicale contemporaine avec Nouvelles Vues d’Afrique du Sud.*

Qui ne s’est jamais attardé sur une photographie d’auteur, s’imaginant toute une histoire autour de l’image ?

Etablir un lien entre la photographie et l’écriture, c’est le projet de fip à travers les Nouvelles Vues d’Afrique du Sud.

Entre fiction, réalité figée et son, Nouvelles Vues d’Afrique du Sud permet de conférer un univers sonore aux clichés de ces photographes sud-africains. De quoi découvrir les talents d’écriture d’auteurs contemporains comme Pauline Klein, Kossi Efoui et Linda Lê entre autres et le travail de certains photographes sud-africains tels que Santu Mofokeng,Pieter Hugo ou encore Jodi Bieber.

Pour découvrir et suivre ces créations sonores d’un nouveau genre, rendez-vous chaque dimanche à 18h jusqu'au 24 novembre 2013, sur fip et sur fipradio.fr

Les 3 premières vues en cliquant sur le lien suivant : http://www.fipradio.fr/fip-actualitenouvelles-vues-afrique-du-sud-1

Abonnez-vous au podcast de "Nouvelles Vues", disponible sur fipradio.fr

* Communiqué de presse Nouvelles Vues d’Afrique.

AFRIKADAA ISSUE N°6 IS ONLINE !





« L'émotion est nègre comme la raison hellène » Léopold Sédar Senghor

L'émotion est-elle la matière première de l'art ? Pour son 6ème opus, la revue AFRIKADAA a choisi d'explorer le champ des émotions.

E - MOTIONAL explore un champ sensoriel plastique nourri par les notions d'affect, de pathos et d'empathie. Les œuvres artistiques et littéraires témoignent des expériences vécues par les artistes. Parviennent-ils à nous émouvoir ?

Retrouvez dans la rubrique ART TALK
  • L'unique départ ! Une réflexion sur la mort menée par Frieda Ekotto (Professeur de littérature comparée, département d'Etudes afro-américaines et africaines, Université du Michigan, Etats-Unis). 
  • Une incursion dans l'univers de la plasticienne Michèle Magema par Toma M. Luntumbue, artiste et commissaire d'exposition: " Michèle Magema : Images et corps instables"
  • “Emotion: an allegory of reading” un texte de Frieda Ekotto qui reconsidère la célèbre citation de Senghor avec l'analyse de l'ouvrage de Nimrod, poète et écrivain tchadien, “Tombeau de Léopold Sedar Senghor”. 
  • La contribution de Malick Ndiaye, chercheur associé au CRAL, EHESS / CNRS et à l’INP, qui décripte "Le concept de frontière dans la diffusion de l'art contemporain"
  • "The Art of Justice: Black Iconography and the Ausarian Resurrection" un texte de l'artiste Mukwae Wabei Siyolwe
  • Une interview de Louisa Babari, plasticienne qui interroge les origines du cinéma, menée par Alexandre Gouzou
  • Simmi Dullay, historienne et artiste, en conversation avec Walter Mignolo dans "Black Matter : Decolonial Aesthesis"
  • "Voyage aux quatre coins" une contribution très personnelle de l'écrivain Patrick de Lassagne.
  • Un entretien entre Caecilia Tripp et la curatrice Antonia Alampi, , dédié à “Beirut”, nouvelle entreprise artistique. 
  • Les propos du cinéaste John Akomfrah recueillis par Karen D. Mc Kinnon. 
  • Correspondances émotionnelles, une fiction épistolaire de Kemi Bassene
  • Une interview exclusive de Lionel Zinsou par Camille Moulonguet. 
Pour PLACES

Rencontre avec Azzedine Abdelouhabi, commissaire du Festival d'Art Contemporain marocain, “Orient'Art Express”.
Carole Diop propose de découvrir la galerie BOOKOO, un espace, qui fait rimer "art et partage".

Dans CONCEPT

L'artiste Michèle Magema réalise « Duplicity », un exercice de style artistique avec l'artiste Ingrid Mwangi, qu'elle invite au partage de ses émotions.
Francine Mabondo présente Next Stop Love, un concept d'art urbain produit à Londres.
Découvrez Emotional Poetry : deux poètes, deux univers. Nimrod et Bouna Médoune Seye livrent des extraits de leur prose.

Dans PORTFOLIO

Adonis Flores: photographe et performer, Billie Zangewa et Beverly McIver, plasticiennes et Chris Aghana Nwobu: photographe.

La rubrique FOCUS

E-motional consacre son focus à Joël Andrianomearisoa, et plus particulièrement à son concept artistique « SENTIMENTAL ».

Dans la section ARCHITECTURE

Carole Diop revient sur la polémique concernant le projet du mémorial de Gorée, au Sénégal.

Dans la section DESIGN

Entretien avec le jeune designer nigérian Ifeanyi Oganwu.
“Kiti Makasi”, la chaise hors norme de l'éditrice Sandrine Ebène de Zorzi.
Tamara Leacock, créatrice installée à New-York et « Fashion activiste » au Mexique.

Dans la section CARNET DE BORD 

Francine Mabondo visite le « Musée d'Art Contemporain » de Meshac Gaba, une œuvre récemment acquise par la Tate Modern.

Dans la section EXHIBITION REVIEW 

Les évènements artistiques qui ont marqué ces derniers mois.

AFRIKADAA'S PLAYLIST

Ecoutez les œuvres sonores spécialement composées pour E-Motional par Trevor Mathison, musicien et artiste sonore.

Pour consulter la revue cliquer sur le lien ci-dessous:


In english below

E-MOTIONAL ONLINE SOON !

AFRIKADAA vous prépare un numéro tout  en E-MOTION !!! le N°6 sera en ligne le 10 octobre.

AFRIKADAA
is in a "E-MOTIONAL" mood stay tuned !!! Issue N°6 online the 10th of october.


ART IN DESIGN : Pièce unique - Une conférence Afro-polis présidée par AFRIKADAA




Afro-Polis est de retour à Paris jusqu'au 8 Octobre. Cet évènement culturel, initié par Pierre-Christophe Gam, est un véritable hommage à l'afrique contemporaine.

Afrikadaa ce joint à cette "expérience Afropolitaine" en proposant un talk sur le thème du design. Les artistes invités par la revue en ont marqué les pages. vous pourrez ains découvrir ou redécouvrir les oeuvres de Jean Servais Somian, Cheick  Diallo, Sandrine Ébène de Zorzi et Marc Johnson.


AFRO-POLIS EVENT / CARTE BLANCHE AFRIKADAA
LE 4/10/2013 de 18H30 à 20H ART IN DESIGN: PIÈCE UNIQUE
AFRO-POLIS, 7 rue des Filles du Calvaire, Paris 03

Pour le programme complet d'Afro-Polis rendez-vous sur leur page Facebook 
Article suivant Article précédent Accueil
2010 © Tous droits réservés à www.afrikadaa.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...